Le 19 Mai, le  Comité Français d’Organisation et de Normalisation Bancaire (CFONB) a organisé un atelier thématique consacré au protocole EBICS 3.0 avec les meilleurs experts du domaine.

Sélectionné par la communauté bancaire française en 2006 pour remplacer les protocoles ETEBAC, le protocole d’origine germanique EBICS a été mis en œuvre dès 2010 pour les échanges entre les banques et leurs clients entreprises.

Utilisant le réseau ouvert Internet et néanmoins complètement sécurisé, son usage s’est rapidement imposé en France. Son mode de fonctionnement TS permet en effet de signer les ordres dès le transfert, rendant inutile une confirmation à posteriori via un canal alternatif (dite signature disjointe).

Après plus de 6 ans de bons et loyaux services, la version 2.4 utilisée en France cédera la place à la version 3.0 dès novembre 2018.

Simultanément en France, Allemagne et Suisse, les établissements bancaires offriront la possibilité à leurs clients d’utiliser cette nouvelle version unifiée du protocole.

Cette version permettra alors aux entreprises travaillant avec toute banque de ces trois pays de n’utiliser qu’une seule application de communication bancaire comme SYCOMORE.

Si pour un usage domestique Français, la version 3.0 n’apporte pas de fonctionnalité supplémentaire, elle facilite le paramétrage des transferts en normalisant la définition des fichiers transmis.

L’adoption par les trois communautés bancaires d’une norme technique unique facilitera également la mise en place d’évolutions communes (signatures disjointes, nouveaux types de certificats X509 etc…) et l’adoption du protocole hors des trois pays précités avec un potentiel sur toute la zone SEPA.

Présent à cet atelier thématique du CFONB, CEDRICOM SAS se félicite de l’adoption de cette version, qui bien entendu sera disponible sur ses produits : serveurs bancaires et modules de transferts clients en mode SaaS et serveurs (SYCOMORE, PMFlux, ..).

Pour rappel : L’usage du protocole EBICS n’est pas limité aux échanges de fichiers d’ordres bancaires. Il est neutre vis-à-vis des fichiers transférés et du réseau IP utilisé. Il est en fait une alternative pertinente à FTP dès que la sécurisation forte des transferts est recherchée.

Contactez-nous pour plus d’information via : commercial@cedricom.com